La danse du montage-démontage

Cher.e.s ami.e.s,

Commençons par un message optimiste : nous allons ouvrir. Enfin ! Fin octobre semble un horizon réaliste, mais avec le temps nous avons appris à être prudent.e.s. La date exacte d’ouverture sera annoncée tout prochainement.

Ceci étant dit, cher.e.s ami.e.s, il nous tient à cœur de vous raconter ce qui nous est arrivé ces dernières semaines. Rembobinons même jusqu’à l’année passée. Notre première saison sur le site de blueFACTORY.
Notre mission était simple : rendre la brume hivernale fribourgeoise plus ouateuse, plus douce, sur un site dont la configuration le rend difficile à animer en hiver. Des règles légitimes de cohabitation avec les différents secteurs d’activités présents sur blueFACTORY et les riverain.e.s sont négociées, et scrupuleusement respectées. Quelques améliorations nous sont demandées durant l’exploitation, notamment au niveau de l’aspect extérieur, mais aucune plainte n’est émise durant la (courte) saison, qui se déroule sans encombre. Quatre fois par semaines, des concerts, du théâtre, du cirque, un public fidèle et nombreux, des soirées simples et chaleureuses. Entrée gratuite, artistes au chapeau, comme d’habitude.
Jusqu’à ce fameux 13 mars. On connaît la suite : confinement, fermeture, démontage. Passons. Période difficile pour le secteur culturel dans son ensemble, et pour beaucoup d’autres. Nous décidons malgré tout de repartir pour une saison à blueFACTORY dès l’automne.

Le montage se déroule calmement, sous un insouciant soleil de septembre. Après quatre jours, la Tour érigée aux trois quarts, on nous somme de déplacer de quelques mètres ce bâtiment de 11 m de haut, d’une cinquantaine de tonnes de bois et métal, transporté dans 4 semi-remorques et assemblé par une équipe d’une dizaine de monteuses et monteurs. Nous espérons d’abord éviter un déplacement en proposant différentes solutions. Mais après deux semaines de blocage et d’épuisantes négociations, il devient évident que nous ne faisons pas le poids. Il faut se résigner à démonter pour remonter plus loin.

Il y aurait eu des nuisances l’année dernière. Un bruit dans l’image d’un microscope d’un laboratoire de recherche médicale voisin sur le site, dans la Halle Bleue, un soir de décembre 2019. Personne n’a alors été alerté, ni la Tour Vagabonde ni Bluefactory SA.

Nous vous raconterons les détails de cette histoire autour d’un verre. Mais en résumé, disons que la Tour a été victime d’un conflit de priorités sur le site de blueFACTORY.
Quelle place a la culture sur ce site ? Qui dérange qui ? Qui décide quoi ? Quelle est la marge de manœuvre de son manager culturel ?
La culture n’est pas prise au sérieux à blueFACTORY. Elle est tolérée, même encouragée. Grâce notamment au manager culturel Martin Schick, qui nous aura soutenu.e.s jusqu’au bout, de nombreux efforts ont été fournis ces deux dernières années pour offrir une animation culturelle à ce futur quartier, avec un succès qu’il faut souligner. Mais quand apparaît un conflit quelconque, elle demeure dans la plupart des cas une interlocutrice secondaire.
Des discussions à ce sujet sont en cours depuis plusieurs années entre la Ville, le Canton et l’entreprise Bluefactory SA, mais elles peinent à avancer. Il est urgent que ça bouge, pour que de telles situations ne se reproduisent pas.

Quoiqu’il en soit, les conséquences pour la Tour Vagabonde sont graves. Les dommages sont multiples : lourdes pertes financières, usure accélérée de la structure après avoir passé deux semaines sous la pluie, une quinzaine de personnes sans travail, des dizaines d’artistes sur le carreau suite à l’annulation de la programmation, tant d’énergie perdue.
Espérons que les différentes parties (la Ville, le Canton, Bluefactory SA) impliquées dans cette affaire sauront se montrer solidaires.

En attendant, nous sommes pris à la gorge, et appelons notre public à l’aide. Toute forme de contribution est bienvenue, de la lettre d’amour au coup de main, mais soyons franc.he.s : nous avons besoin de liquidités.

Celles et ceux qui souhaitent nous faire un don peuvent le faire sur ce compte :
CH37 0076 8250 1220 4290 8
Fondation la Tour Vagabonde
Route des Etangs 35
1724 Ferpicloz
(Banque Cantonale de Fribourg/Pérolles 1/1700 Fribourg)

MERCI A TOU.TE.S
MALGRE TOUT, NOUS AVONS ENCORE LA GNAQUE.

Toute cette saison sera dédiée à Louis Yerly, concepteur et constructeur de la Tour décédé le 3 octobre 2020.
Tes yeux malicieux, ton humour pince-sans-rire, ta sensible maladresse, ton talent sous-estimé, ton imaginaire doux et poétique. Tant de souvenirs qui nous accompagneront longtemps encore.

Merci Louis. Nous te devons tant.

Salutations vagabondes.

L’équipe de la Tour Vagabonde : Gina, Leo, Amand, Blaise et Blaise.

Publié le 9 octobre 2020.

22_LoRo-Beneficiaire15-RVB
VilleFR_logo_vague
In many cases, you already know a lot about your topic, and you can whip out a few tips or an entire post cheap writing service easily.